Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 06:12
fichiers-police-cnil-erreurs.gifC'est une des missions de la CNIL : ses membres qui ont qualité de magistrat peuvent procéder au contrôle des deux grands fichiers de police/justice : le STIC (Système de Traitement des Infractions Constatées) et JUDEX (la même chose pour la gendarmerie).

Ces vérifications sont faites à la demande du citoyen qui pense figurer dans l'un de ces fichiers.

En 2001, elle vérifiait 162 dossiers, et en faisait modifier 40, soit 25%. En 2006, elle effectuait la vérification de 532 dossiers, et là le taux de dossiers "inexacts, incomplets ou périmés" a explosé : 54% ! C'est à dire que pour 288 personnes enregistrées dans ces fichiers comme "mises en cause", la CNIL a fait procéder à la modification de ces fichiers.

Voici quelques exemples, tirés du Rapport annuel 2006 de la CNIL, dans la rubrique "ça la fiche mal" :

- Monsieur X, âgé de 24 ans, postulant pour un emploi de sécurité avait été entendu dans un commissariat de police en 2005 pour une affaire de recel, mention qui devait rester dans le STIC pour 40 ans.
À la suite des investigations par le magistrat de la CNIL, et à la lecture de la procédure il a pu être constaté qu’il n’y avait pas d’élément contre cette personne.
Elle avait été interpellée à bord d’un véhicule volé acheté de bonne foi par son frère. Ce signalement a donc été supprimé car le requérant ne correspondait pas à la notion de mis en cause.

- Un jeune homme était signalé à la suite d’un contrôle de la circulation pour défaut de rétroviseur.
L’agent de police avait saisi de façon incomplète le numéro de série du véhicule.
En juin 2003, l’intéressé effectue une formation à l’aéroport de Nice pour devenir agent de piste. Sa demande de badge reste bloquée à la Police de l’air et des frontières (PAF).
L’agent de la PAF l’informe alors de son inscription au fichier STIC pour recel.
L’erreur sur le numéro de série avait conduit les services de police à le mettre en cause pour une affaire de recel d’un scooter volé.
Le signalement a donc été effacé à la suite des démarches de la CNIL car l’infraction n’était pas constituée.

- Monsieur X. occupait un emploi en CDI dans une société de gardiennage, mais la Police de l’air et des frontières a refusé son agrément pour occuper un emploi de sécurité dans l’enceinte de l’aéroport.
Lors des investigations menées par le magistrat de la CNIL, le 18 juillet 2006, il a été constaté que M. X était signalé dans le STIC en tant que mis en cause dans une affaire de menaces d’atteinte aux personnes sous condition.
L’affaire a été classée sans suite pour infraction insuffisamment caractérisée. Le parquet ayant demandé l’effacement de la fiche le 21 juillet 2006, les services de police judiciaire, seize mois après la saisine de la CNIL, ont confirmé la suppression.

Ces exemples montrent la nécessité d'une vigilance accrue face aux enregistrements informatiques, trop facilement réalisés, et si long, parfois, à être effacés. Seule une autorité indépendante, dotée des moyens suffisants peut réellement protéger le citoyen. Telle n'est pas actuellement la situation de la CNIL !

illustration : journal Le Monde du 13 juillet 2007
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 12:33
velo-courrier.jpgJ'ai reçu ma carte Vélo+ ! En fait, je l'ai depuis vendredi. J'ai donc testé l'emprunt d'un vélo.
 
Tout s'est bien passé, c'était vendredi, en journée, en haut de la rue de la République. La borne est simple d'utilisation. Le vélo est plutôt confortable, même s'il est assez lourd. J'ai pu le rendre à la station Martroi, sans souci.

Samedi, par contre, impossible d'emprunter un vélo à la station République. Comme l'a indiqué le cher Miguel sur Côté Boulevard, le terminal était en panne, comme à la station Halmagrand.

Par contre, à noter, pour toutes les stations, le manque cruel d'informations. Pas de mode d'emploi et même pas de plan !

Remarquez, il semble que le plan soit prévu, comme semble l'être, dans certaines stations, le terminal Carte Bancaire. Mais pour l'heure, ni l'un, ni l'autre... ça fait un peu bricolage tout ça !

veloplus-borne.jpg
La borne, telle que prévue, sur la pub !

 velo-borne-martroi.jpg
La borne telle qu'elle est réellement : pas de plan et pas de terminal carte bancaire !



C'est sans doute pour cela que l'abonnement d'un an est valable 13 mois, comme me l'indique le courrier reçu avec la carte !

Et comme les responsables de l'AgglO sont des grands lecteurs du blog de Fansolo, ils précisent que je peux recharger ma carte, grâce à une carte bancaire, à la station "Martoi"... Fansolo fait des émules : l'AgglO blague !

photo CDG
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 06:50
carte-etudiant-1.jpg On sait que la période est à l'entrée des entreprises dans l'université. Et elles seraient encore plus contentes si elles pouvaient entrer dans les lycées et même les maternelles.

Un peu comme je l'ai vu à l'île Maurice, où l'école maternelle de Grand-Baie s'appelle très poétiquement "Ecole Club Méditerranée" !
carte-etudiant-2.jpg Nous n'en sommes pas encore là, mais on en prend le chemin. Désormais, les étudiants de l'université d'Orléans se voient sponsorisés par le Crédit Agricole et leur carte d'étudiant est d'office une carte moneo !

Une bien curieuse façon de se faire des clients en forçant la main à des jeunes qui n'ont souvent encore pas de banque... ah le libéralisme...
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 22:20
biere-troll.jpgFallait que ça tombe sur moi !

J'ai tellement dit de mal d'eux, que maintenant ils squattent ma bière !

Bon, je vous la conseille quand même : la cuvée des trolls, dans les bons pubs d'Orléans !

A boire évidemment, avec modération, etc.

photo CDG
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 17:38
implosible.JPGC'est une véritable catastrophe que nous prépare la ville d'Orléans. Contrairement à ce qui est annoncé sur le site de l'AgglO, ça n'est pas un "inexplosible" qui est en construction et sera, un jour, amarré au quai de Loire, mais un "implosible" comme le prouve cette page du site de la ville.

Et moi ça me ferait presque peur.

J'ai cherché dans tous mes dictionnaires, et je n'ai pas trouvé "implosible".
J'ai cherché sur Google, et rien non plus...
J'ai bien trouvé "implosion" et c'est pour ça que ça me fait peur...

Dois-je croire que le vrai projet est la construction d'un bateau implosible, ou faut-il penser que le rédacteur du site municipal s'est vaguement souvenu du sujet, et en a profité pour inventer un mot ?

Dites, not'bon'maire, y'a personne qui relit le site municipal ? Ah... c'est implosible...
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 08:43

cnil-rapport2006.jpgC'est le journal Le Monde qui publie la déclaration d'Alex Türk, président de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) : "Si vous croyez que le monde ressemblera un jour à celui de Big Brother. Détrompez-vous... Vous êtes en plein dedans".

C'est donc fait. On a longtemps cru que c'était une vision pessimiste délivrée par ceux qui voulaient, au nom des libertés, ralentir le progrès technologique, mais c'est fait ! Le président de la CNIL nous le dit : nous sommes déjà dans le monde de Big Brother.

Plus de 70 000 fichiers déclarés chaque année en France, 880 systèmes de vidéo-surveillance installés en 2006, et même 360 systèmes de reconnaissance biométrique des individus déclarés en 2006 !

La loi de 1978 qui a créé la CNIL nous avait placé, à l'époque, dans le peloton de tête des pays européens pour la protection des libertés individuelles. Où en sommes-nous maintenant ?

- La France est dans les 3 derniers pays européens pour l'effectif de la CNIL : 95 postes seulement !
- La CNIL est la dernière des 27 autorités de protection de la vie privée pour son budget rapporté à la population !
et pourtant, l'an dernier, la droite a encore essayé de réduire le budget de fonctionnement de la CNIL de 50% !

Il faut rappeler que la mission de la CNIL, définie par la loi est de "veiller à ce que l'informatique soit au service du citoyen et qu'elle ne porte atteinte ni à l'identité humaine, ni aux droits de l'homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles et publiques".

C'est donc dans ce cadre très strict que la CNIL exerce sa mission. Il n'empêche que cette année, son rapport annuel est beaucoup plus catastrophique que les autres années. Il s'intitule : "Alerte à la société de surveillance". J'y reviendrai dans les jours qui viennent.

Alex Türk, président de la CNIL décrit ainsi les dangers qui menacent notre société : 

"L’innovation technologique est à la fois porteuse de progrès et de dangers. Les individus sont tentés par le confort qu’elle procure, mais ils sont peu conscients des risques qu’elle comporte. Ils ne se préoccupent guère de la surveillance de leurs déplacements, de l’analyse de leurs comportements, de leurs relations, de leurs goûts.

Cette ambivalence du progrès est difficile à concilier avec la règle juridique qui doit, par définition, être univoque.

Par ailleurs, la technologie tend à devenir invisible parce que de plus en plus de traitements de données sont réalisés à l’insu des personnes et permettent de tracer leurs déplacements physiques dans les transports en commun, leurs consultations sur Internet, leurs communications téléphoniques.

Cette surveillance invisible est «virtuelle» puisqu’elle est liée aux processus informatiques. Elle tend aussi à devenir «réelle» du fait de l’extrême miniaturisation des procédés utilisés.

Avec les nanotechnologies, il sera bientôt impossible de distinguer à l’oeil nu si une technologie informatique est présente dans un objet: dès lors comment encadrer et contrôler des traitements mis en oeuvre par des instruments invisibles?

On le voit, les modalités de la protection des libertés personnelles, qui est aussi celle des données personnelles, doivent être repensées."

Je reviendrai sur la protection des libertés, face à l'informatique, dans les jours qui viennent.

A suivre...
 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 19:51
Info entendue cet après-midi, à 16h, place de la République (.com) : En raison de la crue de la Loire, le feu d'artifice de ce soir, 14 juillet, est déplacé. Il aura lieu Quai St Laurent, entre le pont Joffre, et le pont St Laurent.
Les mauvaises langues ont dit que l'animateur ne devait pas bien connaître Orléans pour parler du pont St Laurent...
Enfin, ce sera ce soir à 23h, quai St Laurent !
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 12:01
Je suis certain que le lamentable Fansolo a fait ça pour moi : j'adore la linea ! Alors pour ceux qui ne connaissent pas les lamentables videos de Fansolo, voici la toute dernière, pour promouvoir les blogs :
Partager cet article
Repost0
12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 18:34
le-canard-enchaine.pngUn malheur n'arrive jamais seul ! Après avoir été le député UMP le plus mal élu du Loiret (mais élu quand même... on est dans le Loiret !), Serge Grouard a dû avaler son café de travers en lisant le Canard enchainé d'hier...

Le satirique palmipède rapporte (et moi je répète, après la presse locale...) que Sarko se fait du souci pour les municipales à Orléans, comme pour Blois et Chartres. Ce ne serait pas "une promenade de santé".

Et not'bon'maire ne pourra même pas se consoler en allant prendre conseil chez MAM : le président-de-tout a affirmé, toujours d'après l'affreux journal du mercredi, que sur l'affaire Clearstream, il ne fera "pas de cadeau" à MAM.

Bouh ! Pourquoi les parisiens sont-ils si méchants avec la gentille droite orléanaise ? La visite de Sarko à Orléans le 31 décembre ne lui aurait-elle pas plu ?
Partager cet article
Repost0
12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 11:09
blogorleans.jpgComme l'annonce le lamentable Fansolo, un nouveau blog vient de faire son apparition dans la blogosphère orléanaise : www.blogorleans.fr .

Il se définit lui-même comme un "Blog collaboratif orleanais : Actualité, événements, sport, vie locale, vie associative…" Ce serait donc une bonne nouvelle : un nouveau média est né !

Mais comment peut-on parler de l'actualité, des événements, de la vie locale sans parler de politique ?
Et pourtant ce sera le cas ! En effet, pour participer à ce blog il est instamment demandé de respecter la consigne suivante : "Toute prise de position politique est également strictement interdite."

Cela ressemble fort au discours trop souvent entendu "moi, je ne fais pas de politique", mais qu'on entend uniquement de la part de gens de droite. 

Ce serait d'ailleurs intéressant de savoir qui sont "les modérateurs" dont on nous parle ici, et dont la mission est ainsi définie : "Les modérateurs se réservent le droit de supprimer ou modifier votre article en cas de non respect des règles de publication ci-dessous." Car quitte à voir ses propos modifiés ou supprimés, autant savoir par qui !

Il faudra que www.blogorleans.fr fasse preuve de beaucoup d'imagination pour ne pas tomber dans l'eau tiède à la mode de La Rep' et qu'il éclaircisse un  peu son fonctionnement "coopératif".

Bon courage quand même, au petit dernier !
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs