Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 06:42

urne.jpgLe lamentable Fansolo a admirablement expliqué comment un assesseur de l'opposition pouvait être accueilli dans un bureau de vote orléanais. Certains élus n'apprécient que peu qu'il y ait une opposition, en particulier depuis que not'bon'maire a dit, rue de la République, lors de la venue de sa chère MAM, "je ne les supporte plus".

Heureusement, dans la plupart des bureaux de vote orléanais, il n'en est pas ainsi, et la cohabitation se passe en généralement poliment voire cordialement.

Cette fois-ci ce sont plutôt des dysfonctionnements techniques que nous avons eu à déplorer.

Ainsi, comme partout en France, des électeurs se sont vus refuser le vote au motif qu'ils étaient inscrits dans un consulat à l'étranger. Consulat dans lequel ils n'avaient évidemment jamais mis les pieds... La procédure d'urgence mise au point par l'administration entre les deux tours était simple :
- l'électeur se présentait au bureau de vote,
- on le renvoyait vers la mairie qui lui faisait remplir un formulaire,
- la mairie envoyait le formulaire par fax à Paris
- et tout le monde attendait la réponse...

On ne sait pas encore combien de formulaires sont revenus de Paris, mais à 17h, une petite dizaine était encore en attente...

Autre problème, qu'il m'a fallu résoudre : les procurations.

Des procurations, dressées par le commissariat central d'Orléans, se sont perdues, entre le commissariat et la mairie. Elles n'ont donc pas été enregistrées par la Mairie. Elles avaient pourtant été transportées par un policier !

Les mandataires qui se sont présentés pour voter se sont donc vu refuser ce droit, bien qu'ils puissent prouver, en présentant le récépissé de la procuration que celle-ci avait été dressée. Les services de la Mairie ont saisi ceux de la Préfecture qui ont indiqué qu'il n'était plus possible d'enregistrer des procurations après l'ouverture des bureaux de vote.

Je suis, heureusement, arrivé dans le bureau de vote où attendaient ces deux mandataires, qui m'ont saisi de l'affaire. Il m'a fallu appeler le ministère de l'Intérieur pour que celui-ci fasse redescendre ses instructions à la préfecture, à la mairie, et au commissariat, pour que ce dernier envoie par fax la copie de la procuration à la mairie, que la mairie enregistre la procuration et que les mandataires puissent enfin voter... vers 16h !

Autre bizarrerie, la différence entre le nombre de votants et le nombre de votes...

Normalement, à l'ouverture de l'urne, il doit y avoir autant d'enveloppes que de signatures sur le registre d'émargement. Il peut arriver, parfois, qu'une personne n'ait pas signé, mais cela arrive rarement.

Mais à Orléans, on a fait très fort !

Pour le 1er tour :
Dans le bureau 16, ce sont 6 personnes qui ont voté sans signer !
Dans le bureau 21, ce sont 4 personnes.
Dans les bureaux 3 et 53, ce sont 3 personnes.
Dans les bureaux 20 et 42, ce sont 2 personnes.
Dans les bureaux 35, 36, 37 et 56, 1 personne.
Soit un total de 24 personnes !

Mais on réussit même à faire l'inverse : des personnes signent et ne votent pas ! C'est le cas dans les bureaux 33 et 60 pour une personne, dans le bureau 45 pour 2 personnes.

L'entre-deux tours a été mis à profit par la mairie pour resserrer les boulons, et réunir les présidents de bureau de vote. Du coup, le résultat du second tour est moins catastrophique :

Dans les bureaux 9, 43, 53, une personne a signé mais n'a pas voté.
Dans les bureaux 12 et 30, une personne n'a pas signé mais a voté.
Dans le bureau 20, 3 personnes n'ont pas signé.

Espérons que la formation des présidents de bureau sera renforcée... Une idée que soumet www.monorleans.com : ne désigner les présidents de bureau qu'à condition qu'ils aient suivi la formation organisée par la mairie !

Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 22:29

michelinestflo.JPG

titeuf-micheline.jpg

Ces deux photos prouvent bien le soutien de la population de St Florent à la candidature de Micheline Prahecq, future députée de la 3ème circonscription. Les deux panneaux d'affichage libre, et un membre de la famille du Petit mutin qui, après la campagne présidentielle, a créé les nouveaux ballons "Micheline députéE" !

Juste un petit problème : les affiches n'ont tenu que deux jours ! Depuis elles ont disparu... avec les panneaux !

Ne vous inquiétez pas, je mène l'enquête...

photo : le petit mutin et CDG

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 16:18

Les élections présidentielles sont terminées. Avant d'attaquer la campagne des législatives, je prends deux jours de vacances chez le Petit Mutin de St Florent.

 

 

stflo-espace-sologne.jpg

Aujourd'hui c'est le 8 mai. Ici pas de Jeanne d'Arc, mais seulement Solange. Enfin, c'est ce que le Journal de Gien indiquait : 10h45, rassemblement Espace Solange. J'ai évidemment eu du mal à trouver, puisqu'il s'agit en fait de l'Espace Sologne ! Je suis donc arrivé un peu à la bourre, face au défilé, au volant de ma petite voiture pas immatriculée dans le coin... Interrogations, supputations...

stflo-defile.jpg

J'ai fini par me garer sur le parking de l'église, par doubler, à pied, le cortège qui remontait la rue du cimetière, afin de pouvoir immortaliser le défilé officiel.
stflo-monument.jpg Minute de silence très respectée, discours officiel d'Hamlaoui Mekachera, qui, malheureusement absent, c'était fait représenter par une charmante vieille dame, Gerbe municipale, tout y était.

J'avais juste oublié ce que ma visite pouvait d'avoir d'incongru à St Florent : un inconnu au défilé !

Madame le Maire vint donc me voir pour savoir qui j'étais.
Je me suis donc présenté comme l'auteur de www.monorleans.com. Ce qui permit à Madame le Maire de me dire que St Florent avait aussi son site officiel "mais pas celui indiqué par certains blogueurs" !

Pour le moment je le cherche toujours...

photos CDG

Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 07:04

Le Petit Mutin de St Florent vient de passer une semaine en ville ! C'est la 1ère fois que ça lui arrive, et il en a pris plein les yeux, fait plein de rencontres, et reçu quelques soutiens importants ! Après mes quelques jours de vacances à St Florent, voici ses photos orléanaises !

 

petitmutinmartroi.jpg

Honneur à Jeanne d'Arc, le petit mutin a commencé par la place du Martroi. Il a particulièrement apprécié les bas-reliefs du bas et la pelouse toute fraiche

petitmutinmartroi2.jpg

Impressionné ! Il a été carrément impressionné par les jeunes socialistes militants place du Martroi !

Alors qu'à St Florent, il faut se cacher pour coller une affiche, eux se baladaient tranquillement et avaient même installé une table sur la place !

Incroyable !

petitmutinmartroi3.jpg

Pour se remettre de ses émotions, il est allé boire un verre en terrasse avec Jéjé. A St Florent c'est pas possible, le café est fermé depuis des mois !

Bon... le verre il l'attend toujours, la serveuse a fait semblant de ne pas le voir ! Pourtant il avait lavé son bonnet !

petitmutinavion.jpg

Mais non, n'ayez pas peur !

Le petit mutin ne prend pas l'avion !

Il a juste fait un tour de manège !

Mais ça lui a plu : on monte, on descend, on monte, on descend, et ça tourne, ça tourne ! Et toujours à gauche !

petitmutinyann.jpg

Avant de partir de la place du Martroi, le petit mutin a été adopté par Yann ! On se demande lequel des deux est le plus fier de poser pour la photo !

petitmutinmicheline.jpg

Voila, c'est officiel ! Le Petit Mutin de St Florent est soutenu par Micheline Prahecq, future députée de la 3ème circonscription !

Voila qui va faire plaisir à St Florent !

petitmutinyoda.jpg

Et il est même soutenu par Yoda, à moins que ce ne soit Fansolo qui nous joue un drôle de tour...

En tout cas, c'est d'un soutien intergalactique dont bénéficie maintenant le Petit Mutin !

photos CDG
Partager cet article
Repost0
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 08:18

On se console comme on peut. Tout sera dit sur les résultats nationaux, que je regrette, mais qu'on est bien obligé d'accepter.

Le Loiret a voté encore plus à droite que le pays, ce qui n'est, évidemment, pas de bon augure pour les élections législatives. A moins que la droite, dans ces déchirures perpétuelles, sans réel chef local, ne se plante toute seule.

Orléans, par contre, habituellement plus à droite que le pays, l'est cette fois-ci nettement moins: Sarko "ne" fait que 51,76% dans notre ville, ce qui ne fait que 1750 voix d'écart. Il y a même 12 bureaux de vote sur 60 qui ont placé Ségolène Royal en tête, et deux cantons, La Source et l'Argonne.

Les résultats d'Orléans sont en ligne sur le site de la ville.

Les résutats du Loiret sont en ligne sur le site du ministère de l'Intérieur.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 23:03

royal-france-presidente.jpg

Lors du face à face télévisé entre Ségolène Royal et le candidat de l'UMP, vingt millions de françaises et de français ont pu mesurer en direct à quel point les enjeux du vote de dimanche sont clairs.

Le choix oppose deux projets de société, deux visions de la France, deux conceptions de la politique, deux tempéraments.

D'un côté, avec clarté, détermination et volonté, Ségolène Royal a proposé une voie nouvelle pour le pays.

Celle d'une France neuve, réconciliée, apaisée, fidèle à ses valeurs universelles et confiante en son avenir. Une France qui garantisse le progrès pour tous et le respect pour chacun.

Ségolène Royal refuse la fatalité d'une société bloquée. Elle incarne le seul changement gagnant, qui modernise notre modèle social sans le briser, qui rénove la République sans passer par dessus bord son socle de valeurs, qui assure un Etat impartial et protège les libertés publiques.

De l'autre côté, le candidat de l'UMP est apparu sans fard comme le représentant de tous les réactionnaires. Il est dur avec les plus fragiles et compatissant avec les puissants.

Il est le candidat de la droite, qui préconise d'aller jusqu'au bout de la politique injuste qu'il a mené depuis 2002.

Son projet est violent : faire subir au pays, une purge ultra libérale pour adapter coûte que coûte la France à la mondialisation sans règles à l'anglo-saxonne. Les conséquences de cette brutalité seraient terribles : aggravation des inégalités, tensions sociales, risques pour la paix civile, confusion dangereuse entre l'Etat, les forces de l'argent et les grands groupes médiatiques.

Ainsi, le grand débat a livré sa vérité.

La France dispose de tous les atouts pour se relever. Elle a son destin en main. Dimanche 6 mai, elle pourra lui donner un visage.

Avec Ségolène Royal, ce sera celui de la modernité et du rassemblement.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 19:43

Lu dans la Tribune d'Orléans de cette semaine :

Le député-maire UMP d'Orléans interrogé par la Tribune sur les tentatives de rapprochement engagées par Ségolène Royal avec les centristes nous a déclaré : "Moi je crois qu'il faut profondément respecter les choix des uns et des autres. La gesticulation de Mme Royal pour récupérer les voix des centristes, cela me crée un malaise quand elle déclare à dix jours d'intervalle François Bayrou est un homme de droite et qu'ensuite elle dit qu'elle n'exclut pas de le prendre comme premier ministre. C'est du racolage sur la voie publique."

Après avoir, la semaine dernièe, insulter les jeunes militants socialistes, il utilise à l'encontre de la candidate socialiste le pire langage qui soit ! J'imagine que les élus pseudo-centristes de son conseil municipal, si à cheval sur leurs valeurs, se désolidariseront nettement de telles paroles !

Partager cet article
Repost0
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 14:14

Faites votre choix ! Que vous votiez Sarkozy ou Royal, voici quelques pages tirées du dernier numéro de l'Hebdo des Socialistes.

 

hebdo2-copie-1.jpg

 

hebdo1-copie-1.jpg

Un roman d'horreur :
les 6 premiers mois
de Sarkozy

Un récit d'anticipation :
les 100 premiers jours
de Ségolène à l'Elysée.

Si vous décidez de voter blanc, ben désolé, vous êtes privé de lecture ! A moins que vous ne soyez tenté par...

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 06:36

Je publie ici un texte que vient de rédiger Antoine Prost, historien orléanais spécialiste du Front populaire :

blum.jpgreynaud.jpgL'obstination de M. Sarkozy à se réclamer de Léon Blum montre qu'il ne connaît pas l'histoire, ou plutôt qu'il ne veut pas la connaître. Qu'il applaudisse aujourd'hui aux congés payés que personne ne remet en question est fort bien. Mais le fait est que la droite de l'époque a combattu les congés payés, qu'elle y a vu une sorte d'obscénité, le triomphe de "l'esprit de jouissance" que dénoncera quelques années plus tard le Maréchal Pétain. Un homme, soit dit en passant, qui célébrait beaucoup le Travail.

En fait, la droite n'a jamais pardonné à Léon Blum d'avoir réalisé les congés payés et les quarante heures, la semaine des deux jeudis. Elle a mené le combat contre lui au nom du travail : il fallait remettre la France au travail. C'est Paul Reynaud, ministre des Finances après Munich, qui s'en est chargé. Un petit homme, lui aussi, volontaire et libéral. L'abrogation des quarante heures fut son combat. Il le mena, comme aujourd'hui d'autres contre les trente-cinq heures, de façon idéologique. Le réarmement exigeait de faire sauter quelques goulots d'étranglement que provoquait une application trop stricte des quarante heures. Plutôt que des ajustements ponctuels, pragmatiques, Reynaud choisit une attaque frontale, systématique, à forte charge symbolique : par le décret-loi du 12 novembre 1938, il rendit obligatoire la semaine de six jours de travail.

Ce que cela signifiait, on le vit aussitôt chez Renault. On y travaillait quarante heures : cinq journées de huit heures, du lundi au vendredi. En application du décret-loi Reynaud, les horaires furent modifiés : sept heures du lundi au vendredi, et cinq heures le samedi matin. Le gain pour la production était nul. Mais les ouvriers seraient contraints de venir pointer le samedi matin. Naturellement, cette provocation les mit aussitôt en grève. Le gouvernement fit évacuer les usines et engagea des procès contre les meneurs. La direction décréta un look out et réembaucha les ouvriers individuellement. Comme ils avaient rompu leur contrat de travail en faisant grève, ils avaient perdu leur droit à quelques journées de congés payés. C'était autant de gagné. Et surtout, Renault ne reprit pas quelque deux mille meneurs. Reynaud avait remis la France au travail et l'ordre régnait dans les usines…

Si M. Sarkozy veut absolument se présenter comme l'héritier de quelqu'un, ce n'est pas de Léon Blum mais de Paul Reynaud.

Antoine Prost
Professeur émérite à l'Université de Paris I
auteur de "Autour du Front populaire" (Seuil, 2006)

Partager cet article
Repost0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 18:10

Aujourd'hui, mercredi 2 mai, rue de la République à Orléans, vers les 16h.

J'ai assisté à des faits que je ne m'explique pas. Ils mettent en scène une maman avec 3 enfants, une poussette et un vélo, des policiers à pied, puis un camion de police, puis un autre camion de police.

A la fin, ils me mettent en scène aussi, puisque les policiers voyant que je les photographiais ont relevé mon identité au cas où il y aurait une utilisation illicite de leur droit à l'image. L'un d'eux m'a même demandé d'effacer les photos prises, peine perdue. Je reparlerai ici du droit à l'image et du droit de photographier des policiers.

Vous avez donc droit aux visages brouillés comme d'habitude. Mon objectif n'étant pas de mettre en cause l'un ou  l'autre de ces policiers, mais juste de nous questionner sur une telle opération.

Pour ne pas trop vous faire peur, les images ont subi un coup de filtre "bande dessinée".  

velo1.jpg
Voila, c'est juste ça : une maman, une poussette, trois enfants, un vélo.
Des policiers qui regardent le vélo.

velo2.jpg
D'autres policiers qui arrivent. 
Le vélo est mis dans le camion de police.


Le petit garçon court voir son vélo dans le camion. 

 velo4.jpg

velo5.jpg

velo6.jpg

velo7.jpg

Après quelques minutes, on fait monter toute la famille, et la poussette dans le camion de police.

photos CDG

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs