Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 17:05
Il fallait y penser ! On ne sait pas qui de Sarko ou de Fillon en a eu l'idée... mais ils y ont pensé !

C'est sans doute ce qu'ils ont réussi de plus social ces dernières semaines, et là, en plus, ils profitent des vacances des familles...

Le Monde en parle ce soir : les familles qui comptent un ou des adolescents vont toucher beaucoup moins d'allocations familiales qu'auparavant.

C'est un simple décret qui change le mode de calcul.

Auparavant, lorsqu'un enfant atteignait l'âge de 11 ans, les allocs augmentaient de 34 euros, pour compenser l'augmentation des charges liées, entre autre, au passage au collège.

A l'âge de 16 ans, les allocs augmentaient de 60 euros, toujours pour suivre l'augmentation du coût d'un grand ado.

Désormais, il n'y aura plus qu'une augmentation, de 60 euros, à l'âge de 14 ans.

Si on peut se réjouir que le "+60 euros" arrive plus tôt, on ne peut que regretter qu'il n'y ait plus le "+34 euros" dès l'âge de 11 ans.

Sur les années d'adolescence, les allocs versées passent ainsi de 3475 euros à 2890 euros, soit une baisse de plus de 16% !

Quand on est sarkozyste, baisser les allocs de 16% c'est ça le sens du progrès social !

illustration : Frapar
Partager cet article
Repost0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 06:26
ni_pauvre_ni_soumis-copie-1.jpgC'est un collectif qui regroupe près d'une centaine d'associations qui lance le pacte "Ni pauvre, ni soumis" pour exiger l'instauration d'un revenu d'existence ; parmi les plus connues : l'APF (Association des Paralysés de France), Act-up, FMO (Fédération des maladies orphelines), AFH (Association Française des Hémophiles), ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural), AIDES.

Après l'annonce de la hausse de 5% de l'AAH (allocation adulte handicapé), ce collectif est en colère puisque ce montant maintient les personnes handicapées sous le seuil de pauvreté.

Et pourtant, l'actuel Président de la République écrivait ceci dans son programme : "Dans la cinquième puissance du monde, le minimum vieillesse et l’allocation pour adulte handicapé ne sont même pas au niveau du seuil de pauvreté. Pouvons-nous l’accepter?" Apparemment, oui, il l'a accepté !

Jean-Marie Barbier, Président de l'APH présente dans cette video les objectifs du collectif :

Partager cet article
Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 06:29

chauffage_urbain.jpgUn honorable lecteur m'a contacté il y a quelques temps pour me parler de sa facture de chauffage.

Son appartement, situé dans un de ces immeubles construits après guerre en centre-ville, bénéficie du service public de la chaufferie centrale.

Dans toutes les villes de France, ce système est à la fois économique et écologique.

Pour l'écologie, je ne sais pas ce qu'il en est, mais pour l'économie, notre lecteur se plaint.

Pour un appartement de 80 m2, ses factures de janvier et février s'élevaient à plus de 160€ pour l'une et plus de 180€ pour l'autre !

J'ai voulu comparer avec les factures reçues par d'autres résidents d'immeubles similaires, situés aussi en centre-ville. Dans cet autre appartement situé non loin, et de construction et d'aménagement similaire, la facture de janvier dépasse les 130€.

Les tentatives de demandes d'explication se sont soldées par un "C'est fixé par la mairie". Ce qui, si c'est sans doute en partie vrai, n'est pas suffisant.

Tout habitant qui a dépassé le cap de l'école primaire se dit qu'en regardant sa facture d'un peu plus près, il comprendra.

Et voici ce que le premier résident voit pour explication de sa facture :

sodc_1-copie-1.jpg

Le second, qui semble bénéficier d'un tarif un peu plus avantageux, le doit sans doute à deux formules de calcul qui ne sont pas plus simples, loin de là :

sodc_2-copie-1.jpg
sodc_3-copie-4.jpg
Et là, les résidents comprennent qu'on ne les renseigne pas par téléphone : personne n'est capable d'expliquer une formule aussi fumeuse !

Je le disais au début de cet article : dans toutes les villes qui ont installé un réseau de distribution de chaleur, cette solution est à la fois utile du point de vue de l'environnement, et économique pour tous.

Il ne faudrait pas qu'une telle opacité dans la facturation éloigne les orléanais de ce système, dont on sait qu'il est déjà attaqué par les autres fournisseurs d'énergie !

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 08:19
En tout cas, à en croire, leurs députés...
undefined undefined undefined
undefined   undefined

et à en croire 2 sénateurs sur 3...

undefined undefined

undefined


Le détail des votes est ici pour l'Assemblée nationale, et là pour le Sénat.

Maintenant, pour les franchises médicales il est trop tard. Pour le reste, vous avez encore la parole !
Partager cet article
Repost0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 07:15
undefinedCela date de fin 2006, et la ville d'Orléans avait perdu, devant le tribunal administratif. Celui-ci devait se prononcer sur la légalité du marché des cantines scolaires d'Orléans.

En effet, ce marché très juteux avait été attribué, par la seule décision du maire, à une société qui n'avait pas fait la meilleure offre. Cette attribution avait donné lieu à une séance du Conseil municipal un peu ubuesque, pendant laquelle l'élue chargée des cantines a expliqué toutes les raisons qu'il y avait à choisir Scolarest, classé 1er par la commission d'appel d'offres, mais que le Maire avait choisi Sogeres, pour d'abstraites raisons de "veau de l'Aveyron" et de "fruits et légumes de saison".

Vous pouvez lire l'article que j'ai consacré, à l'époque, à cette affaire, dans lequel je publiais le jugement rendu par le tribunal administratif.

En quelques mots, le tribunal considérait que la ville avait "manqué aux obligations de publicité et de mise en concurrence".

En détail, la cour relevait deux raisons principales pour annuler ce marché :
- le contrat signé avec la nouvelle société lui permet de faire beaucoup plus de repas que ce qui était dans l'appel d'offre : 1 750 000 au lieu d'un million dont 750 000 qu'elle revend à l'extérieur,
- les conditions d'entretien et de réparation du matériel ne sont pas, dans le contrat, aussi contraignantes pour le délégataire que dans l'appel d'offre.

Mais not'bon'maire, droit dans ses bottes, a décidé de faire appel, espérant peut-être que la lenteur de la justice lui permettrait de passer de bonnes élections.

La cour administrative d'Appel de Nantes s'est réunie hier. Sa décision a été mise en délibéré au 7 mars, mais le Commissaire du gouvernement (l'équivalent administratif du Procureur) a pris ses réquisitions : il confirme la demande d'annulation du marché.

J'enquête pour savoir si le Commissaire du gouvernement ne serait pas un blogueur de gauche...

Partager cet article
Repost0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 12:04
A la question "Votre ville est-elle bien gérée ?", concernant Orléans, le magazine Capital de février 2008 répond clairement NON !

undefined


Avec un "carton rouge", Orléans voit sa situation financière considérée comme "mauvaise".

Si l'endettement a baissé de 3,70% entre 2001 et 2006 et que le délai de désendettement est passé de 6,6 ans à 4,9 ans, tous les autres chiffres sont dans le rouge :

- les dépenses de fonctionnement ont augmenté de +16,67%
- les dépenses d'investissement ont augmenté de +10,18%
- la taxe d'habitation a augmenté de +12,81% (avec un taux quasi record de 20,99%)
- la taxe sur le fonctier bâti a augmenté de +16,18%

Le commentaire de l'auteur de l'analyse est le suivant : "Serge Grouard (UMP) a entièrement refait son centre-ville. Résultat : une dette élevée et une fiscalité très lourde. Attention à ne pas laisser dériver les subventions (375 euros par tête)."

Commentaire lapidaire du journaliste : "Les villes du Centre n'ont pas toujours choisi la rigueur, à l'image d'Orléans, dirigé par l'UMP Serge Grouard".

Mais tout ça, c'est surement encore un coup des blogueurs !
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 17:34
undefinedDans un communiqué on aurait dit "Le pouvoir d'achat des seniors en forte baisse". Ce serait un euphémisme...

Depuis cinq ans, les loyers ont augmenté en moyenne de 3%, et pour de nombreuses personnes âgées, cela représente 40% de leur pension.

Depuis l'été dernier, le pain a augmenté de 8%, le lait de 40%, les volailles de 7,5%.
 
Pour un couple de retraités, manger 400 grammes de fruits et légumes par jour et par personne coûte chaque mois 120 euros !

Pour peu que ces retraités payent un peu d'impôts, ils auront le droit cette année de payer en plus les 116 euros de la redevance télé.

Et s'ils ont quelques soucis de santé, la taxe Sarkozy sur les malades leur coutera, pour un couple 100 euros dans l'année...

Ma liste serait incomplète si j'oubliais le minimum vieillesse qui est passé au 1er janvier 2008 de 621 euros à 628 euros, soit une augmentation de 1,1%.
 
Pour tenir sa promesse électorale (qui ne date que de quelques mois) d'augmenter ce minimum vieillesse de 25% durant le quinquennat, il faudra que le quinquennat dure... 23 ans !

On dit que ce sont "les vieux" qui ont fait élire Sa Sarkozerie. C'est vrai que j'en connais quelques uns qui ont voté pour lui. Mais ceux-là ont l'air fâché, en proportion de la baisse de leur pouvoir d'achat.

Les vieux manifestent peu. Mais ils votent ! Certains maires vont payer cher le fait d'être les députés de Sarko !
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 08:21

undefinedIl y a peu de lecteurs richissimes de www.monorleans.com. Quelques uns, sans doute, ont-ils quelques économies, mais de là à jouer aux banquiers... il n'y avait qu'un pas que not'bon'maire vous propose de franchir, allègrement !

Et comme il ne faut pas faire les choses à moitié, vous serez dans quelques jours les banquiers de La Lyonnaise des Eaux-Suez ! Rien que ça !

Remarquez, ça vous permettra d'en jeter plein la vue lors du réveillon : "Vous faites quoi dans la vie, cher ami ?" "Je finance la Lyonnaise des eaux..."

Et là, vous pourrez expliquer à vos co-réveilloneurs votre fonction : "Nous devrions avoir, un jour, un tramway est-ouest à Orléans, mais pour cela, il faut dévier les réseaux d'eau, d'électricité, de gaz, d'égouts, de cable, etc. La loi, depuis 2000, impose aux concessionnaires de ces réseaux de financer eux-mêmes ces déviations. Cette loi doit être bonne, puisqu'elle a été appliquée partout en France, et que la droite ne l'a pas remise en cause... même pas les députés du Loiret... Mais pourtant, à Orléans, la ville vient de décider qu'elle paierait une partie des intérêts de l'emprunt que La Lyonnaise va souscrire pour financer ces travaux." et vous continuerez ensuite à expliquer à vos compagnons de St-Sylvestre, votre projet de financement.

La Lyonnaise des eaux a fait, l'an dernier un Chiffre d'affaires de 1,85 milliard d'euros, et un résultat net de 104,2 millions d'euros. C'est sans doute trop peu pour les actionnaires. Avec 14 millions de clients desservis en eau potable, cela fait un peu plus de 7 euros de bénéfice par client.

Avec la convention que la ville a la bonne idée de signer, il en coutera 400 000 euros aux orléanais, chaque année, pour payer les intérêts de l'emprunt signé par la Lyonnaise. Soit 3,50 euros par tête de buveur d'eau.

Gros gâteau, donc, offert par la droite orléanaise à la multinationale. Mais il reste une cerise sur le gâteau : la concession de l'eau arrivant à expiration en 2011 "Dans le cas ou La Lyonnaise des Eaux ne serait pas reconduite après 2011, la ville s'engage à la rembourser de ce qui lui reste à payer", assure Maurice Pelloux-Prayer, adjoint villiériste de Serge Grouard, dans la République du Centre de samedi. Ce qui ne représenterait que quelques millions d'euros, à moins que l'objectif visé soit tout simplement l'interdiction faite à la ville d'envisager un autre prestataire, voire une mise en régie, pour le service municipal de l'eau.

Un calcul financier, mauvais pour les orléanais mais bon pour une multinationale, peut donc cacher un calcul politique, tout aussi mauvais pour les orléanais mais tout aussi bon pour la même multinationale...

Bonne année à tous, et surtout à La Lyonnaise... et à ses banquiers !

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 07:01
marche-noel.jpgC'est sans doute à cause du froid, mais en le visitant, j'ai eu l'impression que le marché de Noël de la place du Martroi s'était curieusement recroquevillé.

L'ouverture a eu lieu une semaine plus tard que l'an dernier, et à l'évidence le nombre de boutiques est beaucoup plus réduit : il en manque devant la Chambre de commerce, il n'y a plus qu'une allée sur le côté ouest et de ce côté-là beaucoup plus espacées... Sans compter que ce sont - manque d'imagination ou manque d'attrait ? - toujours les mêmes boutiques.

Si j'aime le saucisson corse, le fromage des Pyrénées, et le kouign-aman, je me demande bien le rapport avec Noël. Ce sont ces mêmes boutiques que l'ont trouve au marché médiéval, les vendeurs ayant pour le coup troqué leurs faux costumes moyennageux en vrais costumes de père noël, en attendant d'aller faire, ailleurs, le marché de la mi-carème ou de l'ouverture de la plage de Mimizan...

Une boutique de santons, une autre avec quelques décorations de Noël ne suffisent pas à faire de cette mini foire commerciale un "marché de Noël".

Il faudra là encore, pour les prochaines années, faire preuve d'imagination et d'un vrai dynamisme !
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 16:24
coligny-journaux.jpgJ'imagine déjà la réception... petits-fours, fanfare, et discours, discours, discours... et le sourire des grands jours !

C'est en effet à une révolution à laquelle nous allons assisté à l'ilöt de la Râpe (Zac Coligny) : un commerce va, enfin, s'installer, au milieu de la quinzaine de locaux commerciaux qui restent totalement vides depuis leur construction.

Et un commerce comme il faut : pas de nuisance sonore, pas de nuisance olfactive ! Ce sera... un marchand de journaux !

Mais ne nous réjouissons pas trop car il y avait déjà, dans le quartier, un marchand de journaux : c'était le bar du quartier, qui était dans un des immeubles démolis pour faire la ZAC, et qui vendait jusqu'il y a deux ans toute la presse.

Ne nous réjouissons pas du tout d'ailleurs... car la situation est encore pire.
 
Non seulement cette implantation comble un vide créé par le projet, mais elle va créer un autre vide : le magasin qui vient s'implanter est un déménagement ! C'est en effet le magasin de journaux situé rue de la gare, à 200 mètres environ, qui se déplace jusqu'à l'esplanade Coligny.

Bilan de l'implantation commerciale : une boutique ouverte, pour deux fermées !

Et dire qu'on en verra certains se réjouir !

photo CDG
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs