Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 12:03
Une mosquée vient d'être inaugurée à Gien.

C'est une bonne chose, il faut que chaque citoyen, chaque résident puisse pratiquer son culte dans un cadre digne.

C'est une bonne chose aussi car cela permet de rappeler que la construction des lieux de culte relève exclusivement de personnes ou d'organismes privés, et que l'Etat, loi de séparation oblige, n'y met pas un centime.

C'est une bonne chose encore, car cela permet d'expliquer que les citoyens de la République sont divers : nous ne sommes pas tous blancs et catholiques.

Mais parfois cela dérape.

Ainsi, pour l'inauguration de la mosquée de Gien, la sous-préfète de Montargis avait-elle sans doute bien révisé son manuel de sarkozysme primaire.

En bonne porte-parole de Sa Sarkozerie, et faisant fi de la Constitution, des lois de la République, des valeurs de la Nation, et de notre histoire, elle déclara tout simplement : "qu'en qualité de représentante de l'Etat, elle se devait d'encourager la pratique du culte; valeur fondamentale de la République" !



Il a fallu que je relise à plusieurs fois l'article du Journal de Gien du 29 mai qui relate cela !

Ainsi la pratique du culte est une valeur fondamentale de la République ! Et la laïcité ? Et le droit de ne pas pratiquer un culte ? Sort-on alors des valeurs de la République ?

Dieu sait (et encore il s'en fout !) que les "laïcards" m'agacent somptueusement parfois, mais pour le coup, là, je les rejoints dans le combat nécessaire pour défendre, pied à pied, la laïcité !

Citoyennes, citoyens, la République est en danger !




Partager cet article
Repost0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 11:53

Sur le sujet, on n'aura pas fait mieux que France 3 Centre :

Partager cet article
Repost0
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 18:04
Ils étaient plusieurs centaines à manifester ce midi aux abords du Zénith pour accueillir Sa Sarkozerie.

Des syndicalistes, quelques politiques, et beaucoup de lycéens.

Et beaucoup, beaucoup de policiers, CRS, gendarmes mobiles. C'est ce qui aura le plus impressionné les lycéens, peu habitués à ce genre de dispositif...

Quelques photos, et une petite vidéo de la journée :


Les jeunes du lycée Charles Péguy, arrivant au Zénith, très encadrés !


Il ne manquait plus que RoboCop !

ah ben non, en fait, il n'était pas loin !


Mais tout se passera dans le calme...


Devinez qui a gagné le panier garni préparé par les Verts orléanais ?


Mais toutes ces centaines de manifestants n'auront pas eu l'occasion de voir Sarko; ils garderont donc une seule image de lui à Orléans... celle-ci :



photos : BCT (2008), CDG (2008), JP (2006)
vidéos : BCT (2008)
Partager cet article
Repost0
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 07:57
Tout le monde connait ce joli bâtiment qui abrite une annexe du conservatoire, et qui est surmonté par le beffroi.


C'est sur ce bâtiment qu'a été installé, il y a des années, la plaque rendant hommage aux déportés de la seconde guerre mondiale sous "le régime de fait dit de l'Etat Français".

Le texte de cette plaque est là pour rappeler aux jeunes générations ce que notre pays, occupé, a été capable de faire à l'encontre de milliers de juifs, souvent étrangers.

Pourtant depuis quelques jours, cette plaque est masquée, recouverte de ruban adhésif blanc et opaque.


Pas d'affolement pour autant, il ne s'agit pas de l'action d'un groupuscule quelconque, mais bien d'une mesure officielle et technique, prise "en raison du son et lumière des fêtes Jeanne d'Arc", comme me l'a indiqué la mairie de quartier toute proche : je n'étais manifestement pas le premier à m'inquiéter de cette situation.

Il semble donc qu'il s'agisse d'une mesure de protection, dont, pourtant, je ne vois pas l'intérêt... et dont personne ne semble savoir quand elle cessera : de quel son et lumière parle-t-on ? Il n'y en a pas dans le programme officiel qui soit prévu sur la place de la République.

photo CDG
Partager cet article
Repost0
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 07:37
Il ne faut pas sortir de l'ENA pour comprendre que lorsqu'on demande un titre de séjour, on ne demande pas la nationalité...

La vidéo diffusée par "Arrêt sur images" (merci à Ivan pour l'info !) ne nécessite pas de commentaires. Elle pose seulement une question : Sarkozy est-il un abruti, un menteur, ou un escroc ?

Partager cet article
Repost0
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 07:18
Quand vous êtes français et que vous vivez en couple à l'étranger avec un-e ressortissant-e de ce pays, pas de souci.

Quand vous vous mariez avec cette personne, vous pouvez le faire, au choix, selon la loi française, ou selon la loi de votre conjoint, évidemment.

Et si ce pays étranger est un membre de l'Union Européenne, vous pouvez obtenir la double nationalité : vous gardez votre nationalité française, et en vertu des textes européens, vous devenez aussi un citoyen du pays de votre conjoint.

Jusque là, rien à dire...

Frédéric est français et vit aux Pays-Bas. Il vient de se marier selon la loi néerlandaise. Il a donc obtenu depuis, de plein droit, la nationalité néerlandaise.

Le consulat de France à Amsterdam lui a pourtant indiqué :
- qu'il devait rendre son passeport et sa carte d'identité
- qu'il était radié des listes électorales
ce qui signifie que Frédéric n'est plus français. Ce qu'il vit très mal, évidemment.

Ah oui, j'oubliais; Frédéric a épousé un homme, comme la loi hollandaise le permet. Mais comme la loi française ne le permet pas, il est considéré comme célibataire par la France. Ayant désormais la nationalité néerlandaise, la France vient de le déchoir de sa nationalité française !

En application de la loi française, le consulat ne pouvait évidemment enregistrer ce mariage, non conforme à notre code civil. Mais la France aurait pu s'arrêter là... Ben non !

Sarkoland nous réserve tous les jours une nouvelle surprise !
Partager cet article
Repost0
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 05:53
Peut-on mettre en doute l'attachement à la France de Jeanne d'Arc ?

Pas celle qui a libéré Orléans. Je parle d'une grand-mère, d'une soixantaine d'années, que ses parents ont baptisé "Jeanne d'Arc". Même au Cameroun, son pays d'origine, ça n'est pas courant. Mais c'était un signe d'attachement à la France.

Jeanne d'Arc a vécu en France, dans les années 70. Elle y a eut une fille, qui vit toujours ici, et qui est, évidemment, de nationalité française.

En 2002, n'ayant plus qu'elles, Jeanne d'Arc est venu rejoindre sa fille, et ses petites-filles. Pour entrer en France, elle a fait ce que font tous les jeunes français qui vont tenter l'aventure à l'étranger : on demande un visa de tourisme, et sur place, on demande un visa long séjour. Mais ce qui est bon pour les jeunes français qui veulent chercher fortune en Chine ou au Japon, n'est pas acceptable pour une grand-mère qui veut se rapprocher de ses petits-enfants. Son visa long séjour a donc été refusé.

Elle a été arrêtée ce mardi, au domicile de sa fille Astrid. En vue d'une expulsion qui devrait arriver bientôt.

Les parents d'élèves de l'école des petites-filles de Jeanne d'Arc posent cette question : "Serait-il arrivé la même mésaventure à une grand-mère de nationalité états-unienne ?"

A Orléans, ce matin, Micheline Prahecq, conseillère régionale, conseillère générale d'Orléans-St-Marc-Argonne, sera reçue à sa demande par le Préfet du Loiret, pour parler de la situation des sans-papiers. Elle sera accompagnée de Pierre Ody, maire de Semoy, Michel Ricoud, conseiller général d'Orléans-La Source, Corinne Leveleux-Texeira et Marie-Thérèse Noël, conseillères municipales d'Orléans.
Partager cet article
Repost0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 17:51

Son arrestation et son expulsion avaient suscité une grande mobilisation dans son lycée et plus largement dans le Montargois.


La mobilisation a payé : après deux mois, Mourad sera de retour en France ce soir. Il pourra reprendre ses études, et passer son diplôme dans les semaines qui viennent.

Mais il faudra quand même qu'on m'explique quel intérêt a eu la France à priver ce jeune de deux mois d'études !
Partager cet article
Repost0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 16:51
C'est un cauchemar, juste un cauchemar.

Si la police fichait les syndicalistes, les gays, les SDF, et d'autres encore, je n'aurais plus l'impression de vivre dans le même pays.

Imaginons, un super ordinateur, consultable par tous les policiers et gendarmes du pays, à tout moment.

Vous êtes en vacance à 300km de chez vous, et vous vous faites voler votre porte-monnaie. Vous allez déposer plainte à la gendarmerie locale, et hop ! le porteur d'uniforme sait que vous êtes syndiqué, voire - au secours ! - homosexuel !

Evidemment, il s'en fout... enfin, il faut l'espérer !

Allez, je me réveille !

Fini, le cauchemar !

Fini ? Ben non : le Ministère de l'Intérieur a décidé de remplacer le LRP (logiciel de rédaction de procédure) et le STIC (système de traitement des infractions constatées) par le logiciel ARDOISE (Application de Recueil de la Documentation Opérationelle et d'Informations Statistiques sur les Enquêtes).

Le nouveau logiciel reprendra toutes les fonctionnalités existantes dans les deux précédents fichiers et en ajoutera quelques unes.

En particulier, il demandera au policier ou au gendarme de saisir des informations nouvelles sur toute personne entendue comme auteur d'un crime ou d'un délit, mais aussi comme victime ou comme témoin.

Parmi celles-ci, dans la rubrique "Etat de la personne", il pourra choisir "homosexuel", "transsexuel", "handicapé", "SDF", "personne se livrant à la prostitution", "travesti", "relation habituelle avec personne prostituée", "permanent syndical".

Je n'ai pas réussi à savoir si la case "permanent politique" était prévue... ça m'aurait intéressé.

Et pour le moment la CNIL et la HALDE restent muettes...
Partager cet article
Repost0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 06:28
J'ai déjà parlé ici de cet enfant de 5 ans qui risque d'être expulsé avec ses parents alors que le reste de sa famille habite ici.

Ses parents sont convoqués devant le Tribunal Administratif le 25 avril prochain.

Pour les soutenir, signez la pétition présentée sur le site du PCF !

La mobilisation est absolument nécessaire car les procédures s'accélèrent ces temps-ci : ce sont des dizaines de personnes qui ont besoin de vous. Mobilisez-vous, et faites passer l'info !
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs