Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 17:28
C'est une habitude de notre société "de l'information" : faire des fichiers.

Heureusement, la loi de 1978 sur l'informatique et les libertés nous assure encore un minimum de protection. Et ce, malgré le manque de moyens criant dont se plaint le Président même de la CNIL.

Pourtant, il ne se passe pas de mois, voire de semaine, sans qu'on découvre un nouveau fichage "bizarre".

Aujourd'hui, c'est le fichage qui est opéré dans un foyer pour personnes âgées situé dans notre agglomération qui m'interroge.

Les raisons du fichage ? "De nouvelles directives" dont on ignore tout et qui permettent ainsi à chacun de ne pas se sentir responsable de ce qui se passe. D'ailleurs la signataire de la demande envoyée à tous les résidents de l'établissement le précise : "nous obligent à vous demander"... Du fumeux, irresponsable, donc.

Et que demande-t-on ? Des informations sur les revenus des personnes, ce qui peut se comprendre par un juste calcul du loyer. Les personnes à prévenir en cas de problème; là encore, rien à redire.

Mais là, où ça se corse, c'est quand on demande aux résidents de ce foyer-logement la liste de leurs hospitalisations ! Qui va en prendre connaissance ? Un médecin ? Pour quoi faire ? Silence radio, la transparence n'est sans doute pas nécessaire ?

Et le pire est à venir. On demande à chacune de ces personnes son CV ! La liste des "différentes professions exercées au cours de votre vie" ! Rien que ça ! Et là encore, sans aucune explication.

Au nom de l'efficacité, de la précision, sans doute sans mauvaise intention, on en oublie une simple chose : le respect de la vie privée. Le passé des résidents d'un foyer-logement ne regarde personne. Et ce ne sont pas ces "nouvelles directives" qui y changeront quelque chose !
Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 07:03
C'est monsaintjeandebraye.com qui en a parlé le premier dans notre agglomération : l'idée hallucinante qu'ont certains commerçants d'installer des répulsifs anti-jeunes, joliment baptistés Mosquito ou Beethoven.

Je vous déconseille le test proposé par mon camarade blogueur ; j'ai eu des bourdonnements dans mes vieilles oreilles pendant une demie heure après le test.

Je vous encourage par contre à signer la pétition proposée, même si, dès hier, l'Union Européenne a rejeté la demande du ministre belge de la jeunesse, Marc Tarabella, d'interdire ces dispositifs, renvoyant la décision aux Etats.

Au niveau de l'Etat, peut-être pouvons-nous influer un peu; mais au niveau de nos communes, je crois que nous pouvons attirer l'attention de nos élus sur la nécessité de protéger les enfants contre ces dispositifs.

Je vous propose, pour demander à votre Maire d'interdire l'installation de ces dispositifs sur le territoire communal, de signer la pétition qui se trouve ici.

La pétition sera envoyée ensuite au Maire de votre commune, n'oubliez donc pas de préciser, dans le formulaire de signature, votre commune et son code postal !
Partager cet article
Repost0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 07:13
Onur a 9 ans.

Il poursuit sa scolarité dans une école du quartier de l'Argonne à Orléans, où il y a de nombreux copains de classe, et ce, depuis le CP.

Il vit entouré de sa famille, ses parents, grands-parents et oncle.
Il mène la même vie que tout enfant de cet âge, sauf qu'aujourd'hui Onour a peur.

Ses parents viennent de recevoir de la préfecture du loiret un OQTF.
Sigle barbare s'il en est, pour désigner un Ordre de Quitter le Territoire Français.

Car ses parents sont "Sans-Papiers".
Ils n'ont pourtant commis aucun crime, ni délit .
Mais ils sont en passe de devenir pour notre société pires que des criminels.

Rechercher, détenir, expulser...
La lancinante et tragique ritournelle qui détruit des vies d'hommes, de femmes et d'enfants s'est mise en route.
Pourtant les grands parents d'Onour sont en situation régulière, son oncle aussi.

Son papa a une promesse de CDI en poche, mais la préfecture du Loiret, son Préfet, qui suit le ministère qui suit les directives honteuses de Brice Hortefeux, Ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité Nationale et du Développement solidaire ( Que de mots pompeux et grandiloquents pour cacher une politique indigne d'un pays qui se revendique des "Droits de l'Homme" ), lui-même astreint à un quota, ne le permettent pas .

Un nombre sur un papier, voilà ce que sont devenus Onur et ses parents.

Et pourtant derrière tout cela, il y a de l'humain, de la chair, du sang, de la vie, des rires mais aussi bien trop de larmes.

Alors pour qu'Onur et sa famille ne deviennent pas l'un de ces trop nombreux et horribles chiffres cabalistiques il y eut une manif samedi à l'Argonne.

Circé, qui est l'auteure de ce texte, a fait une jolie vidéo à voir sur son blog.
Et Merci à BCT pour l'info !
Partager cet article
Repost0
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 06:06
undefinedJuste quelques mots pour dire à ceux qui suivent l'histoire de Mourad depuis son expulsion qu'il vient de déposer une demande de visa de longue durée auprès du consultat français. 

Souhaitons qu'il l'obtienne rapidement afin de terminer ses études à Châlette : les épreuves d'examen sont déja programmées !
Partager cet article
Repost0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 06:51
undefinedOn l'a découvert quand Mourad Guichard a publié dans Libération un premier article sur la rébellion au centre de rétention du Mesnil-Amelot. Il s'appelle Abou Ndianor, il est prof de math à Orléans, et son histoire est raconté dans un très beau portrait paru dans Libé cette semaine et publié depuis hier soir sur LibéOrléans.

Il fait partie de tous ces étrangers qui se rendent à l'Hôtel de Police ou à la Préfecture parce qu'on les convoque pour "un réexamen de leur demande de régularisation". L'administration française qui piège les étrangers, une réalité dont j'ai déjà parlé ici.

Il faut lire le portrait d'Abou Ndianor, et continuer à se mobiliser.
Partager cet article
Repost0
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 06:48
undefinedLes lycéens et les profs de Château-Blanc, les habitants de Châlette sur Loing, continuent leur mobilisation pour Mourad H'Mamou, lycéen expulsé vers le Maroc, et dont j'ai déjà parlé dans un précédent article et dans une vidéo.

Allez les soutenir en visitant leur site et leur blog !

Et si vous êtes dans le coin de Châlette, réservez la date du 27 février pour une soirée de soutien !
Partager cet article
Repost0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 08:15
undefinedLa bande à Sarko a donné des instructions, et ses sbires locaux, chacun dans sa toute petite responsabilité, exécutent les ordres. Du coup, les expulsions se multiplient.

A St Jean de Braye, encore une fois, des habitants se mobilisent au sein du comité Abraysid.

Il y a URGENCE pour Monsieur HUSEINOVIC, déjà placé en centre de rétention administrative. Vous saurez tout sur l'article publié par le PCF.

Et n'oubliez pas de signer et de diffuser la pétition !
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 18:15
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 16:27

undefinedMourad H. est lycéen au Lycée Professionnel de Château-Blanc de Châlette sur Loing.
C'est un excellent élève, travailleur, qui a même bénéficié, en début d'année d'une bourse "au mérite".

De nationalité marocaine, il vit en France avec son père qui est en situation régulière. Lui, il était en cours de régularisation quand il s'est rendu ce mercredi à la Préfecture d'Orléans.

Il n'a pas été régularisé.

Mourad a été arrêté, transféré au Centre de rétention administrative de Cercottes, et dès le lendemain expulsé vers le Maroc.

Il est depuis ce matin en prison dans son pays d'origine. Car on emprisonne, au Maroc, ceux qui ont été expulsés de France.

Depuis qu'ils l'ont appris, les professeurs et les élèves de son lycée se sont mobilisés : Conférence de presse, fax envoyés aux ministères, plus de 700 obtenus dans la seule journée de vendredi dans les rues de Montargis.

Voila comment l'Etat français fait pour pourir la vie et l'avenir d'un jeune adulte qui ne demandait qu'à étudier.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 06:11

laissezlesgrandirici.jpgJe ne comprenais pas pourquoi Amilton n'avait pas de papiers... La préfecture ne donne pas non plus de raisons pour expliquer qu'elle vient de lui en donner, après que le refus lui ait été signifié deux fois, et que deux arrêtés d'expulsion aient été signés contre lui.

C'est dire le manque de justice dont notre pays s'est fait une spécialité dans ce domaine.

Les associations se sont mobilisées. Malgré tous les ricanements que leur action provoque.

Des élus se sont mobilisés : Christophe Chaillou, maire de St Jean de la Ruelle, a parrainé hier ce jeune angolais.

Des artistes sont venus chanter pour lui : Tété et les autres étaient hier soir à l'Astrolabe.

Elles sont là, les raisons qui expliquent qu'Amilton a maintenant des papiers... je suis heureux pour lui, et j'ai toujours autant honte pour mon pays.

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs