Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 07:50

Cela fait 7 ans qu'il en rêvait : Serge Grouard l'a fait !

Celui qui s'auto-proclamait "Maire-adjoint" depuis 2001, vient enfin d'être ainsi nommé par le maire renouvelé d'Orléans.

L'ancien "adjoint au maire" est maintenant "maire-adjoint".



De deux choses l'une : soit les deux titres sont totalement identiques, et on se demande bien pourquoi 4 adjoints sont ainsi particularisés, soit les deux titres sont différents, et c'est Florent Montillot qui usurpait depuis 7 ans un titre - purement honorifique, certes - qui ne lui avait pas été conféré.

Et ils sont 4 maires-adjoints maintenant, au lieu de 2 auparavant. Serge Grouard élargit le cercle des très-fidèles : l'adjoint aux finances, devient 3ème maire-adjoint pour financer les travaux pharaoniques annoncés pendant la campagne, et l'adjoint à la sécurité - rebaptisé "tranquillité" - prend la 4ème position pour continuer à maintenir la population sous une sage surveillance.
Partager cet article
Repost0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 07:03

C'est vraiment pas de chance ! La loi évolue - trop doucement-  et force les hommes à faire de la place pour les femmes au sein des exécutifs locaux...

Où en est-on après les votes qui ont eu lieu ces jours-ci dans les différents conseils municipaux ?

Dans l'AgglO, sur 22 communes, seules 2 sont dirigées par des femmes : Bou et Boigny sur Bionne, deux communes de gauche.

Pour ce qui est des premiers adjoints, 7 femmes ont accédé à ce poste.

Dans les 7 communes de gauche, 5 femmes sont premières adjointes.

Dans les communes de droite (toutes les autres, soit 15 !), seules 2 femmes ont obtenu cette place : à Fleury et à Ormes ! Et surtout pas à Orléans, où les adjoints "de première ligne" sont tous des hommes : Olivier Carré, Florent Montillot, Michel Martin. Alexandrine Leclerc et Martine Grivot, qui croyaient en être... n'avalent que leur première couleuvre.

Je me souviens que lors d'un débat télévisé de la campagne législative, le patron de l'UMP locale expliquait qu'il n'y avait que des hommes candidats "parce qu'on a choisi la compétence", ce qui sous-entendait qu'aucune femme compétente n'existait à l'UMP. Quel mépris !

Je me souviens qu'il y a quelques jours, alors que j'accompagnais Micheline Prahecq pour ses premiers pas de conseillère générale dans l'antre masculine qu'est l'Hôtel du Département, le président de cette institution (et aussi patron de l'UMP locale...) l'a saluée d'un "Bienvenue Madame le conseiller général". Alors qu'elle demandait d'être qualifiée de "Conseillère générale", le représentant local de Sarko lui répondit "ça, on ne peut pas", englobant sans doute dans ce refus la majorité de ses collègues hommes qui gloussaient en voyant une femme de plus dans leurs rangs. Une femme de plus, ce qui ne fait jamais que 3 face à 38 hommes !

Le résultat, c'est que la France est le 54ème pays pour la place des femmes en politique... Et si la gauche ne fait sans doute pas tout ce qu'elle pourrait faire, on peut dire que la droite, elle, fait tout pour éloigner les femmes !

Partager cet article
Repost0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 21:28

Franchement, c'était quasiment pitoyable ! Mais bon, not'nouveau'maire n'aime pas qu'on s'oppose à lui...
Mais de là à me voir ou voir Fansolo en activistes, c'est à pisser de rire !

Enfin, laissons-lui cette idée : les blogueurs sont des activistes !


Je rentre de quelques jours de vacances en Bretagne. La photo n'est pas là pour que vous admiriez ma maison de vacances, mais juste pour que - GABRIELLE le sait déjà - vous sachiez qu'encore une fois, le dicton breton avait raison : en Bretagne, il ne pleut que sur les cons ! Ce n'est pas le cas à Orléans, où il pleut sur tout le monde... alors je resors mon torchon !

Pour une fois, il y a un bonus à la fin de mon article. Une manif d'activistes ! Spécial dédicace pour not'nouveau'maire !

Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 07:44
undefinedMalgré la défaite de la gauche à Orléans, l'AgglO va connaître des changements dans la composition de son conseil.

Avec la victoire de la gauche à La Chapelle St Mesmin, Ingré, St Jean de Braye et Chécy, en plus des communes déjà à gauche, c'est une véritable "tangentielle rouge" qui s'est installée tout autour d'Orléans.

Peuplées, pour beaucoup, de populations qui ne peuvent plus rester à Orléans en raison du coût du logement, elles étendent l'aire d'influence de la gauche sur l'ensemble de la banlieue ouest, nord et est, à l'exception notable de Fleury les Aubrais.

Si le Conseil d'Agglo sera donc un peu plus rouge, il ne basculera pas : le poids des 3 communes les plus peuplées (Orléans, Fleury, Olivet), toujours à droite, est trop important. Il devrait néanmoins y avoir 30 élus communautaires de gauche sur 84 au lieu de 20 dans l'assemblée sortante.

Mais il faudra que la présidence de l'Agglo tienne compte de ces changements : en particulier pour le tram, puisque 4 communes sur 5 situées sur le trajet prévu sont maintenant à gauche (La Chapelle, Ingré, St Jean de la Ruelle, St Jean de Braye) sans oublier Chécy qui souhaite aussi voir le tram arriver sur son territoire.
Partager cet article
Repost0
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 09:56
Il faut éviter l'amertume, c'est difficile. Il est toujours dur, après six mois de campagne, d'accepter la défaite. Mais elle est là. Même si le score de la droite est moins bon qu'en 2001, et moins bon qu'aux présidentielles.

Les orléanais ont voté, avec une participation en forte hausse, et ils ont choisi la droite. Grouard, Lemaignen, Montillot, la droite molle, la droite dure, la droite extrême, toute la droite se retrouvera à la mairie.

Il est trop tôt pour analyser finement le scrutin, mais on peut déjà voir l'effet des pavés dans la campagne, en comparant la carte des bureaux de vote de 2001 à celle de 2008 (en rouge, la gauche, en bleu, la droite) :

undefined undefined


Les pavés, et les constructions "pas pour tout le monde", ont manifestement fait basculer certains quartiers de gauche à droite : les bords de Loire, dans le quartier du Châtelet, le faubourg St Jean, le quartier Dunois, les nouveaux lotissements du nord-est. Ceux qui se retrouvent un peu plus "entre soi" ont voté à droite.

A l'inverse, les quartiers toujours plus abandonnés ont maintenu leur vote à gauche, voire ont basculé de droite à gauche : le coeur des Blossières, le coeur de l'Argonne, St Marceau le long de la RN20, en ont assez des promesses non tenues. Sans oublier le sud de l'hôpital Madeleine, jusqu'aux immeubles de la rue des Carmes dont "l'alignement" est prévu.

C'est donc manifestement "mon environnement à moi" qui a compté, loin de l'intérêt collectif, des problèmes de transport, des services publics, de la protection des plus faibles, du "lien social".

Souhaitons donc que la nouvelle équipe, qui ressemble fort à l'ancienne, ne mette pas trop de temps pour comprendre qu'on ne construit pas une "communauté de vie dans la ville" en parquant les habitants derrière des grilles toujours plus hautes, dans des quartiers qui se tournent le dos les uns aux autres.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 15:12

undefinedIl faut que je vous l'avoue : c'est un échange de bons procédés.
 
Il y a quelques jours, je faisais de la pub pour l'UMP, moyennant quoi le maire UMP d'Orléans devait me renvoyer l'ascenseur.

C'est fait depuis ce matin. Serge Grouard fait la pub de www.monorleans.com dans la Rep de ce jour (merci à Fansolo pour l'image).

Toujours charmeur, toujours bon enfant, not'bon'maire s'est même fendu d'un qualificatif pour désigner les blogueurs de gauche : activistes !

Des blogueurs activistes ?
 
Il ne manquerait plus que les chars soviétiques à Jargeau si Jean-Pierre Sueur gagne !
 
Cette fin de semaine a des airs de mai 1981...

Partager cet article
Repost0
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 06:18
Depuis dimanche soir, la campagne a repris. Plus de matin, plus de soir... plus de temps pour le blog. Je vous propose donc une petite revue des blogs et sites qui parlent du résultat de dimanche :

Les résultats complets des municipales à Orléans sont sur le site de la ville

Je vous conseille de lire l'article de Mourad Guichard publié sur LibéOrléans sur le résultat à Orléans pour l'analyse du scrutin et le premier défi gagné par Jean-Pierre Sueur.

Sur l'abstention, je vous encourage à lire le billet de Miguel sur CotéBoulevard.

Sur le vote général dans l'agglomération, l'article de Fansolo (avec un imparfait du subjonctif inédit chez le blogueur lamentable...)

Et pour finir, ne pas manquer la video de Miguel, avec Fansolo en tête d'affiche, sur les réserves de voix de Jean-Pierre Sueur.

Sarkozy, seul candidat de la droite et de la droite-extrême au second tour des Présidentielles, avait fait près de 52%. Grouard, seul candidat de la droite et de la droite-extrême a fait 49,4%. 

L'essai est à transformer dimanche : la gauche mobilisée, la gauche rassemblée, la gauche victorieuse !


Partager cet article
Repost0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 23:31

undefined

Partager cet article
Repost0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 07:04

France Bleu Orléans l'annonce ce matin : aucun responsable de l'UMP n'était présent hier soir au meeting de fin de campagne du maire d'Orléans.

On sait "tout le bien" qu'Eric Doligé pense de Serge Grouard : il ne supporte pas l'idée qu'il y ait la pseudo "gauche moderne" et le "MoDem de droite" sur la liste de droite et de droite extrême du maire d'Orléans.

Si deux députés UMP étaient présents - et pour cause, il s'agit de Grouard et Carré - le troisième, Jean-Louis Bernard, était absent : "Je n'irai pas au meeting de Grouard, tant que Montillot sera avec lui".

Quand on se souvient que Maurice Peloux-Prayer (MPF) appelle à rayer les noms de Marie-Thérèse Pilet et Liliane Boniface, on n'a aucun doute sur ceux qui soutiennent la liste de Grouard : 55 colistiers, et encore... ça tangue déjà !

Alors devant cette débandade, on s'attend à un mauvais coup, de dernière minute, de la part de Serge Grouard; on est habitué à ce genre de campagne... et on garde le sourire !

Allez, dans 48h, c'est l'ouverture des bureaux de vote ! La parole sera aux Orléanais !

Partager cet article
Repost0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 18:10
En juin 2007, c'était à celui qui se disait le plus près de Sarko... Être à droite, mieux, être de l'UMP était une qualité revendiquée, et on se souvient de la guerre entre les "je suis plus Sarko que toi !"

Maintenant, silence... Les candidats de droite ne savent plus comment se déguiser pour surtout ne pas dire qu'ils sont de droite, surtout ne pas dire qu'ils sont de l'UMP.

Exemple avec 3 bulletins de vote qui ne manqueront pas de laisser perplexe quelques électeurs...

undefined

Joël VIAU, officiellement investi par l'UMP, et qui ne cesse de le répêter depuis qu'Eric Doligé l'a convaincu que ça n'était pas une infamie, a tout bonnement "oublié" de le préciser sur son bulletin de vote, troquant toute référence au parti de Sarkozy contre une "Union de la Majorité Départementale"...

undefined


Dans le même canton des Carmes, celui qui semble être considéré comme son principal adversaire par Joël VIAU est Jean-Pierre GABELLE, officiellement investi par le MoDem, et tout aussi officiellement soutenu par l'UMP Serge GROUARD... Remarquez, là encore, comment ce candidat de droite est fier de son appartenance : Il a écrit MOuvement DEMocrate en tout petit, et il a troqué l'orange du MoDem contre un bleu roi, afin de bien ressembler à un bon bulletin de droite ! On comprend mieux pourquoi certains militants du MoDem ont décidé de le "dézinguer" dès les élections passées...

undefined

A St-Marc-Argonne, les électeurs vont penser qu'il n'y a pas de candidat de droite : Grégoire MALLEIN, membre du Parti Radical est l'URIC de l'Argonne ! "Candidat d'Union Républicaine dans l'Intérêt du Canton", rien que ça... Celui qui s'entête à dire partout qu'il est radical socialiste, confond l'histoire de son parti avec la réalité de la politique qu'il soutient : une politique réactionnaire, ultra-libérale qui ferait se retourner dans leur tombe les RadSoc historiques. Non, non, il faut le dire et le redire, Grégoire Mallein est le candidat officiellement investi par l'UMP, la maison-mère du Parti radical !

Alors dimanche prochain, pas de tromperie sur la marchandise, pas d'arnaque : les candidats socialistes et verts l'ont écrit sur leur bulletin !
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs